Pôle Design

 

Maison FMK Paris

Maison FMK Paris

L’Univers Éthique et Féerique de la Maison FMK Paris





BIENVENUE DANS L’UNIVERS ÉTHIQUE ET FÉERIQUE

DE

MAISON FMK PARIS

PAR

FRÉDÉRIQUE KRAGBE LEININGER



Lorsque que l’on demande à Frédérique pourquoi elle s’est intéressée au tutu, elle répond « Quand j’avais 14 ans, je mesurais déjà 1,75 m et je chaussais du 40. J’étais toujours en baskets, j’avais besoin d’un accessoire pour féminiser mes tenues ».

Diplômée d’Ecole de commerce puis de la prestigieuse école milanaise Institut Marangoni, Frédérique est revenue en France des idées plein la tête, et a créé en 2015 sa ligne couture éthique le Bar à Tutu par sa jeune maison de Couture Maison FMK Paris.

Mannequin pendant plus de 10 ans, elle reçoit en 2011 le « Prix vitrine d’Or », décerné par la ville de Cannes, pour la plus belle robe en vitrine durant le Festival de Cannes, robe étant exposée en vitrines aux Galeries Lafayette de Cannes.

Son leitmotiv : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » – Antoine Lavoisier.

Elle décide alors de créer des collections intemporelles avec un seule élément en commun : Le Tutu. Impliquée dans une démarche éthique, Frédérique souhaite revenir à une mode plus “unique” et personnelle.

Les Collections sont créées à partir de tulle issu du recyclage des Maisons de Haute Couture, ce qui leur confèrent leur caractère éthique mais une certaine authenticité.

 

Partageons ensemble une vision et faisons descendre le Tutu dans la Rue !

 

L’histoire du Bar à Tutu de la Maison FMK Paris commence enfin…avec le concept parisien innovant 100% en ligne.

 

Elle crée alors un « Nouveau luxe éthique, responsable et accessible » .

 

Ses influences : Le Ballet, l’élégance de la parisienne dans les années 50 et la dose mesurée d’élégance de sa mère.

 

« Le goût de la mode a commencé par ma mère qui avait un goût sûr, une certaine coquetterie et un sens du style inouï. Je la revoie, assise à son boudoir à se préparer tous les matins. Elle avait sa couturière privée qui lui faisait toutes ses tenues sur-mesures, des tenues qu’on ne voyait nulle part ailleurs! Pour moi, ma mère est l’incandescence de l’élégance des années 70 à aujourd’hui. Elle arbore dans son style ce « je-ne-sais-quoi » d’ultra féminin. On sent l’assurance mais à la fois une fragilité foncièrement candide ». La femme parfaite selon sa vision.

 

En outre, j’aime beaucoup les années 50 car les habits de cette décennie confère la grâce d’une Ballerine et permettent aux filles très minces d’avoir de jolies formes féminines et aux rondes de paraître bien proportionnées », Frédérique.

Découvrez notre E-Store ici.

 

Vous avez un projet créatif, contactez nous : fmk@fmk-design.com



Guillemet

 » Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. « 

— Antoine Lavoisier